La loi sur la liberté de choisir son avenir professionnel du 5 septembre 2018 a imposé aux entreprises d’au moins 50 salariés de mesurer, à partir du 1er janvier 2019, les écarts de rémunération existants entre les hommes et les femmes.

La loi a posé 5 indicateurs permettant de calculer cet index, un nombre de points étant affecté à chacun de ces indicateurs :

 

  • Ecart de salaire pratiqué entre les hommes et les femmes, à poste et à âge comparable
  • Ecart dans les chances d’obtenir une augmentation
  • Ecart dans les chances d’obtenir une promotion
  • Majoration, ou non, de la rémunération des salariées de retour de congé maternité
  • Nombre de femmes dans les 10 plus hautes rémunérations de l’entreprise.

 

La loi prévoit que si le score est inférieur à 75 sur 100, la société doit mettre en place des mesures correctives, sous peine d’amende.

Maison Le Star a procédé au calcul, dans le respect des conditions posées par les règles légales et règlementaires, et le résultat final est le suivant : un score de 93 sur 100 !

Maison Le Star ne pratique donc pas d’inégalité de rémunération entre les femmes et les hommes en dehors des normes posées par la loi.