The merge between two major companies in the Bordeaux wine trading should allow the new group to strengthen its business expertise in the core wine segment and contribute to the progressive development of both entities.

The complementary know-how of these two companies should thus broaden their commercial influence. GRM is particularly well established in France while LA GUYENNOISE is one of the leading operators in China where it carries out half of its activity.

Common values and strong roots in the terroir

Both producers and traders for several generations, GRM and LA GUYENNOISE share a common corporate culture, an attachment to family values and the terroir. The geographical proximity of the two partners as well as their common supply chains also contribute to the success of their merge.

This alliance between GRM and LA GUYENNOISE should thus allow to develop synergies on the international markets and would put Guillaume Brochard and his holding Maison Le Star, at the head of more than 500 hectares of vineyards in the Bordeaux region and 45 million bottles sold per year.

No complete merge will take place.

GRM is specialized in the production and distribution of the Bordeaux and Southwestern wines. Based in Pineuilh, it sells 15 million bottles per year including the estate wines, brands and innovative products such as Be Pink, Rosé on Ice ... In March 2016 Guillaume Brochard, the creator of the luxury jewelry brand Qeelin, became its main shareholder.

Founded by Michel Martin LA GUYENNOISE is located at Sauveterre-de-Guyenne in the heart of Entre-Deux-Mers region and employs around 70 people. Producing wine in its two domains:  Châteaux Cazeau and Giraudot, LA GUYENNOISE sells 30 million bottles per year. Offering a large range of  estate wines from all appellations in the Bordeaux region, it has an efficient equipment and a large storage facility perfectly adapted.

Maison Le Star, nouveau géant du Bordeaux
Sunday, November 6, 2016

Maison Le Star, nouveau géant du Bordeaux

 

Ivan Letessier

Publié a 01:30

 

Un Français, soutenu par des Chinois, rachète deux acteurs locaux et lance une marque de vin à prix abordables pour conquérir l’empire du Milieu.

 

Un nouveau venu dans le vignoble bordelais est bien décidé à en casser les codes et les habitudes. “Il y a un avenir pour le vin français à prix abordable à l’étranger. Il faut pour cela utiliser les armes des Chiliens, des Australiens et de Espagnols pour éviter que la France ne se fasse prendre des parts de marché”, estime Guillaume Brochard. Ce français de 50 ans, passé par Henkel et le pole horloger de LVMH (Tag Heurer, Ebel), est connu pour avoir fondé la marque de bijouterie chinoise Qeelin en 2004, avant de la revendre en 2013 à Kering.

 

Après s’être offert en mars le négociant et producteur de vins bordelaise GRM, cet entrepreneur vivant à Shanghai a signé vendredi le rachat de son rival La Guyennoise, deux fois plus gros. De quoi bâtir un nouveau groupe, baptisé Maison Le Star - Vignobles et Châteaux. Avec plus de 500 hectares de vignobles, 45 millions de bouteilles vendues en 2015 pour un chiffre d’affaires total de 75 millions d’euros, la société de 120 salariés se hisse déjà dans le top 3 en volume (top 10 en valeur) des négociants bordelais, loin derrière Castel et Grands Chais de France.

 

Pour ce projet qu’il murit depuis un an, Guillaume Brochard, qui a « réinvesti une grande partie du fruit de la cession de mes parts dans Qeelin », s’est associé à Partrick Thomas, ex-patron d’Hermès, et à deux investisseurs chinois, dont Ji Qi, patron du groupe hôtelier Huazhu, partenaire d’Accord Hôtels dans l’empire du Milieu.

Maison Le Star est propriétaire de huit domaines, dont les Bordeaux Supérieur, Château Picon et Château Guillaume Blanc, ou les Bordeaux, Château Picon et Château Giraudot et Grandefont. Ceux-ci représentent moins de 10% des ventes du groupe, dont l’activité principale est le négoce et l’élaboration de vins d’assemblage issues de diverses propriétés. Il produit et embouteille notamment des vins de distributeurs, tels les Bordeaux bio d’Auchan.

 

« S’émanciper des codes »

 

Guillaume Brochard vient de créer une société de distribution à Shanghai, où il a embauché vingt salariés. De quoi convaincre d’autres propriétaires de châteaux de lui confier la commercialisation de leurs bouteilles en Chine.

 

« Mon projet est de lancer à l’été 2017 une nouvelle marque de vin français avec un soutien marketing en France, en Chine et aux Etats-Unis »

Guillaume Brochard

 

La grande ambition de Guillaume Brochard est ailleurs : créer de toute pièce une nouvelle marque de vin. « Mon projet est de lancer a l’été 2017 une nouvelle marque de vins français avec un soutien marketing en France, en Chine et aux Etats-Unis, confie-t-il. Nous lancerons une gamme de bordeaux, mais avec une approche différente du marché, sans jouer sur les appellations et les cépages pour nous émanciper du terroir et des codes traditionnels du vin. Mon ambition est d’être d’ici à 5 ans l’une des principales marques de vin français sur le segment 8-15 euros.

 

Pour le dirigeant, le marketing et les gros volumes sont la seule solution pour s’imposer dans l’entrée de gamme. Les appellations créées depuis 20 ans ont favorisé la qualité et les vins français sont connus partout dans le monde pour les grands crus classés, mais on est passé à côte de l’entrée de gammes, où nous perdons les parts de marché face aux vins chiliens, australiens, américains et espagnols, constate Guillaume Brochard. C’est un handicap, car c’est ce segment qui tire le marché modial. En Chine, devenu le marché le plus important en volume, 50% de la consommation de vins est faite par les moins de 35 ans, avec des bouteilles vendues entre 5 et 10 euros. Il y a une belle opportunité sur ce segment en forte croissance des vins d’entrée de gamme, qui n’est pas saisie par les acteurs viticoles français.

NAISSANCE D’UN NOUVEL ACTEUR DU NEGOCE BORDELAIS
Sunday, November 6, 2016

Après le rachat du groupe GRM en mars dernier, Guillaume Brochard annonce l’acquisition de la société LA GUYENNOISE, des Châteaux Cazeau et Giraudot (AOC Bordeaux) et donne ainsi naissance à un nouvel acteur du négoce bordelais, MAISON LE STAR.

 

Avec un volume de près de 45 millions de bouteilles commercialisées en 2015 et un vignoble de plus de 500 hectares, MAISON LE STAR, la nouvelle société de négoce fondée et présidée par Guillaume Brochard, se positionne comme un nouvel opérateur de tout premier plan sur la place de Bordeaux.

 

Des valeurs communes et un fort ancrage dans le terroir

A la fois producteurs et négociants depuis plusieurs générations, GRM et LA GUYENNOISE partagent une culture d’entreprise commune, un attachement aux valeurs familiales et au terroir. 

Le nouvel ensemble ainsi constitué permettra à MAISON LE STAR de développer des synergies entre les deux sociétés sur les marchés internationaux tout en élargissant le rayonnement commercial de chaque entité. GRM est particulièrement bien implanté en France tandis que LA GUYENNOISE est l’un des principaux opérateurs français sur le marché chinois. Proches géographiquement, les deux sociétés disposent en outre des mêmes bassins d’approvisionnement.

 

MAISON LE STAR structurera son offre autour de trois pôles 

  • Un pôle entrée et cœur de gamme avec les catalogues de GRM et de LA GUYENNOISE,
  • Un pôle propriétés commercialisant les 3.5 millions de bouteilles produites par les propriétés du groupe - Château Cazeau (AOC Bordeaux), Château Giraudot  (AOC  Bordeaux), Château Picon (AOC Bordeaux Supérieur), Château Guillaume Blanc (AOC Bordeaux Supérieur), Château Grandefont (AOC Bordeaux), Château Les Roques (AOC Côtes de Duras) - ainsi que des vins de propriétés partenaires.
  • Enfin un pôle marques premium sera développé à partir de 2017.

 

La nouvelle société d’importation MAISON LE STAR qui vient d’ouvrir ses portes à Shanghai sera chargée quant à elle du développement de l’activité de ces trois pôles en Chine.

 

La société GRM est spécialisée dans la production et la distribution de vins de Bordeaux et du Sud-Ouest. Basée à Pineuilh, elle emploie 45 personnes et a commercialisé près de 15 millions de bouteilles en 2015 : vins de châteaux, marques et produits innovants tels que Be Pink ou Rosé on Ice.

Fondée par Michel Martin, la société LA GUYENNOISE est située à Sauveterre de Guyenne, au cœur de l’Entre-Deux-Mers. Elle emploie 70 personnes. Proposant une sélection remarquable de châteaux et domaines représentatifs de toutes les AOC de Bordeaux, elle est dotée d’un outil industriel performant. LA GUYENNOISE a commercialisé près de 30 millions de bouteilles en 2015.